Boeing embauche face aux problèmes de production du 787 Dreamliner

Boeing_787Le constructeur aéronautique Boeing embauche des centaines de personnes dans son usine de Caroline du Sud aux Etats-Unis affirme le Wall Street Journal, mercredi 22 janvier. L’avionneur américain construit son nouveau long courrier le 787 dreamliner. Il souhaite parer à tout problème et retard de production. Boeing « embauche plus de 300 mécaniciens et inspecteurs dans son usine de North Charleston et ce nombre pourrait atteindre 500 à 1000 » précise le quotidien financier.

Ces nouveaux salariés s’ajouteraient aux quelques 7000 travailleurs employés par la firme américaine dans son usine d’assemblage. Cette initiative est prise à la suite de problèmes divers rencontrés lors de la production du dreamliner.

Le Wall Street Journal dénote que « cette décision va à l’encontre des mesures précédentes prises par Boeing , qui avait licencié l’an dernier des centaines d’ouvriers pour réduire les coûts [sur cette usine, et] illustre la lutte continue de l’entreprise pour augmenter sa production du gros-porteur à moindre coût ».

Aucune remise en cause des objectifs

L’avionneur a placé une grande partie de ses intérêts commerciaux dans le 787. Les marchés financiers suivent avec attention les perspectives de la société. Boeing se doit de respecter les délais de production et de livraison. Wall Street s’enquiert aussi des coûts de production du Dreamliner et des profits escomptés.

L’an dernier, quatorze Boeing 787 ont été assemblés à North Charleston sur les soixante-cinq qui ont été livrés au total. L’avionneur prévoit d’y construire un tiers des cent vingt Dreamliners qu’il compte livrer en 2014.

« Bien que nous ayons des problèmes à régler, nous ne prévoyons aucune remise en cause de nos objectifs»  de production, a déclaré un porte-parole de l’avionneur, sans commenter les chiffres d’embauches avancés par le Wall Street Journal.

photo : Altair78

Laisser un commentaire