L’économie ardennaise boostée par l’énergie

Centrale_nucléaire_Chooz_photoMOSSOTEDF fait le bonheur des entreprises ardennaises. L’électricien public va entamer d’importants travaux à la centrale hydraulique de Revin et à la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes). Les entreprises locales se préparent déjà aux appels d’offre à venir et espèrent tirer profit  de ces annonces dans un territoire durement frappé par la crise.

EDF va investir 100 millions d’euros dans la centrale hydraulique de Revin, inaugurée en 1976. Plus d’1,5 milliards d’euros seront consacrés à la centrale nucléaire de Chooz qui verra sa durée de vie prolongée jusqu’en 2060.

Le groupe dirigé par Henri Proglio devrait confier la majorité des travaux hors gros œuvre à des entreprises locales, ce qui réjouit fortement la Chambre de Commerce et d’Industrie qui a déjà ciblé 400 entreprises pouvant postuler à l’appel d’offre qui sera prochainement lancé par EDF. Les besoins sont divers : peinture, chaudronnerie, maçonnerie…

Cette annonce est bien sûr une excellente nouvelle pour le marché de l’emploi ardennais qui devrait profiter pleinement de ces investissements au cours des dix prochaines années. Les appels d’offre devraient être lancés à la fin de l’année afin de laisser aux entreprises le temps de passer les agréments nécessaires afin de pouvoir devenir sous-traitant d’EDF.

Les travaux à la centrale de Revin devraient durer jusqu’en 2018, tandis que ceux à la centrale de Chooz pourraient commencer en 2020.

Laisser un commentaire