La France sous surveillance accrue de la Commission européenne

commission

 

 

 

 

 

 

 

Mise en tutelle par la Commission Européenne, depuis 5 mars, la France ou plutôt les comptes publics français ont été placés sous surveillance renforcée.

Appliquée chez les pays jugés être en difficulté grave sur le plan économique, ou instable financièrement, la surveillance renforcée est un système mis en place en mai 2013. Pour la France, c’est son déséquilibre macroéconomique marqué par un détriment de la balance commerciale et  un fort endettement public qui a suscité l’attention de la Commission Européenne. C’est ce qui justifie leur décision de prendre en main le suivi économique de l’Hexagone. Selon la même commission, ce système est le moyen le plus efficace permettant une meilleure gestion des crises, mais surtout de s’en prévenir. Après cette décision, le ministre de l’économie française Pierre Moscov ici a promis de trouver des solutions au plus vite pour régler les problèmes budgétaires du pays, et pour sa défense, Bruxelles n’a pas oublié de rappeler que pour améliorer la situation économique du pays, une réforme structurelle est déjà prévu pour l’année 2015.

Laisser un commentaire