La domination de l’euro est mauvaise pour l’economie

 

Ce débat suscite des doutes auprès des membres de l’Union européenne.

Le président de la Banque centrale européenne a lancé samedi, lors d’une conférence de presse à Washington avant la réunion du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale,que la BCE est prête à agir pour une balance économique stable c’est-à-dire contre un euro trop fort et une inflation trop faible.

Cet engagement fait par le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi est de relancer la compétitivité des exportateurs européens en augmentant l’inflation.

Le ministre de l’Économie Michel Sapin n’a pas caché ses inquiétudes lors d’un passage sur Europe1 face à cette puissance de l’euro. Il a même dit que c’est « est un frein à la croissance de la France » et félicité la prise de conscience de la BCE de maintenir l’euro à un niveau normal en réclamant  « un euro qui doit être à un bon niveau, l’euro étant aujourd’hui à un niveau anormalement fort ».

Laisser un commentaire