BNP Paribas revient en bourse après l’amende-record qu’elle doit payer aux États-Unis

« Le patron de BNP Paribas annonce des lourdes sanctions  à ses salariés »La banque française a avoué avoir enfreint l’embargo contre le Cuba, l’Iran et le soudan et s’engage à payer une amende d’une valeur de 8,9 milliards de dollars.
Suite aux problèmes que la banque a eus avec l’autorité américaine, la banque est revenu en bourse. Ses actions ont même gagné 3% au moment des échanges. Selon le directeur général de BNP Paribas, cette sanction « n’aurait aucune incidence sur la capacité opérationnelle ou commerciale » pour répondre aux demandes de ses clients. Certes, la sanction et la « reconnaissance de culpabilité » pourraient entraîner des dédommagements envers des tiers cependant, cette amende n’aurait aucun impact sur la ration de solvabilité, l’indicateur de la solidité financière instauré suite à la crise.
Selon le régulateur bancaire, la banque française « était capable d’absorber les conséquences anticipées de ces lourdes sanctions ». L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution a évalué que « la solvabilité et la liquidité de la banque sont tout à fait solides. »

Laisser un commentaire