L’Ain doit rembourser ses emprunts toxiques avant 2015

conseil generalLe conseil général de l’Ain doit payer avant la fin de cette année une partie d’un prêt qu’il a signé avec le Crédit agricole en 2006. Lors de la signature du contrat, le taux d’intérêt de cet emprunt était de 2,4 %. Au fil des années, le taux ne cessait d’augmenter, et actuellement, il a atteint les 28 %. Il est à noter que ce contrat s’étale sur 20 ans.

D’après Christophe Greffet, vice-président du PS du conseil général d’Ain, pour pouvoir mettre fin au prêt, la banque leur a demandé un paiement anticipé de 33 millions. Le groupe a totalement refusé cette demande, car pour eux, le capital restant dû ne représente plus que 13 millions.

Le conseil général rencontre le même problème avec l’héritière de Dexia. Le groupe doit en tout rembourser un prêt de 15,8 millions à Sfil. Au début, le taux du produit était de 1,33 %. Actuellement, il est de 8,5 %.

Avec l’ensemble, l’Ain est totalement endetté. En tout, la ville cumule un emprunt qui va aux alentours de 191 millions.

Déjà un commentaire sur cet article

  1. Marc Le Son dit :

    “Le groupe doit en tout rembourser un prêt de 15,8 millions à Sfil”
    en êtes vous vraiment sûr ?
    N’avez-vous pas réellement contracté avec DCL ?
    Etes vous sur de bien comprendre, aujourd’hui encore, la formule d’indexation de vos crédits ?

Laisser un commentaire