Une contradiction dans la retraite et l’épargne française

Une contradiction dans la retraite et l’épargne françaiseAvec la crise, les foyers sont attirés par l’épargne. Cependant, ce n’est pas très avantageux si les placements ne sont pas rentables.

Et s’il y a une erreur dans la stratégie d’épargne choisie par les Français pour leur retraite ? D’après une étude effectuée par Natixis Global Asset Management, un client aisé sur deux affirme qu’il lui faudrait au minimum près de 1000 euros supplémentaires pour assurer leur retraite. Les trois quarts des épargnants souhaitent avoir dans leur compte épargne près de 100 000 euros.

Cependant, les clients ayant constitués un patrimoine financier à la hauteur de 75 000 à 300 000 euros préfèrent les épargnes pour la retraite telle que le plan d’épargne retraite populaires, le PERP, mais moins dans les placements financiers ou boursiers « par aversion aux risques, mais aussi par manque de connaissance, » d’après Christine Lacoste. Les « investissements socialement responsables » ne sont pas encore connus des épargnants. Cependant, d’après les sondages, ce placement présente un développement durable.

Laisser un commentaire