Les salaires à l’embauche des jeunes diplômés connaissent encore une baisse en 2013

 

Les salaires à l’embauche des jeunes diplômés connaissent encore une baisse en 2013En 2013, la rémunération à l’embauche des informaticiens en SSII s’est stabilisée à 35 000 euros, d’après les enquêtes de l’Apec sur les salaires des cadres.

Après une augmentation en 2010 et en 2011 et une baisse en 2012, le salaire à l’embauche dans les SSII est resté stable en 2013 avec une moyenne de 35 000 euros. Une stabilité réside également dans la fourchette de rémunération de 27 000 à 45 000 euros. Cependant, cette stabilité est contrastée par la catégorie et la situation professionnelle des cadres. La rémunération moyenne à l’embauche d’un jeune diplômé a connu une baisse de 1 000 euros en 2013 que pour les jeunes cadres alors que pour les cadres plus expérimentés, leur rémunération a augmenté de 2 000 euros. Le salaire moyen d’un cadre sans emploi a aussi augmenté en 2013, contrairement aux cadres qui travaillent.

D’après l’étude de l’Apec, les fourchettes où s’inscrivent 80 % des salariés varient selon les catégories. Les plus étroites sont celles de l’informatique avec 20 000 euros et les études et R&D avec 22 000 euros qui recherchent le plus souvent de jeunes diplômés. Cependant, d’après la même étude, les conditions de négociation du salaire à l’embauche ont été améliorées dans l’informatique en 2013. Avec un contexte économique qui n’est pas stable, où les profils recherchés peuvent évoluer, les entreprises préfèrent privilégier les marges de négociation par rapport au recrutement. De ce fait, les offres disposant d’une marge de négociation de plus de 11 k€ sont les plus importantes dans l’informatique, ce qui pénalise les cadres sans emploi, mais surtout les jeunes diplômés.

Laisser un commentaire