L’Union Européenne accorde un délai de paiement à la Grande-Bretagne

institutions_européennesUn nouveau projet de règlement des charges européennes a été adopté vendredi. La Grande-Bretagne pourra donc payer sa facture européenne en septembre 2015 au plus tard. Le premier ministre, David Cameron, avait fait grand bruit en refusant de payer une facture revue à la hausse suite à la révision des PIB des pays membres de l’UE.

C’était bien une augmentation de la cotisation de la Grande-Bretagne qui avait mis dans une rage folle David Cameron. Il a contesté haut et fort cette remise à niveau ces dernières semaines, réjouissant ainsi les mouvements anti-européens de son pays. Suite à deux journées de réunion, jeudi et vendredi derniers, la bulgare Kristina Georgieva, commissaire européenne au Budget, a annoncé que l’ensemble des Etats membres auraient jusqu’à septembre 2015 pour verser leur dû, sans intérêts de retard. Cela fait bien l’affaire du premier ministre anglais sachant que les élections générales britanniques auront lieu en mai 2015. De cette manière, il pourra montrer qu’il tient tête à Bruxelles et ne payer qu’une fois réélu ou laisser son successeur payer à sa place.

Le chancelier britannique, George Osborne, a aussi profité de l’annonce de ce délai de paiement pour annoncer qu’il avait en plus obtenu un rabais des cotisations de 1 milliard. Il s’agit en fait d’un équilibrage entre les charges à payer et les réductions obtenus par le pays depuis 1984, communément appelés le “rabais britannique”. Il ne s’agit en aucun cas d’un résultat de la négociation, qui n’a porté que sur les délais de paiement. Cette polémique a agacé de nombreux élus et responsables européens, les discussions budgétaires étant rarement mis en avant.

Cette accord permet par ailleurs à la France, qui s’est vue octroyer une réduction de 1 milliard d’euros sur sa facture, d’imputer cette baisse sur son budget 2015 et ainsi s’assurer une réduction certaine sur son déficit grandissant chaque année.

Crédits photo : Euseson

Laisser un commentaire