Allemagne : augmentation de la confiance des investisseurs

Le baromètre ZEW du moral au connu une importante hausse de 48,4 points en janvier, indiquant ainsi une troisième progression consécutive sur le fond de faiblesse du prix du pétrole et de l’euro.

Depuis février 2014, l’indice n’a cessé d’augmenter jusqu’à atteindre son plus haut niveau, d’après les chiffres que l’institut a communiqués ce mardi 20 janvier. Le consensus d’analyste organisé par Factset avait estimé une augmentation de 40 points du baromètre, puis qu’en décembre, il a déjà franchi les 34,9 points après l’incroyable remontée depuis novembre.

« L’année 2015 a commencé de façon turbulente pour les marchés financiers » annonce Clémens Fues, président de l’institut ZEW dans un communiqué, en soulignant sur les incertitudes qui touchent les élections en Grèce et l’abandon de la Banque Nationale Suisse pour le franc suisse. Mais « les experts des marchés financiers ne se sont pas montrés impressionnés au regard des attentes concernant la conjoncture en Allemagne » constate M. Fuest.

Une importante hausse a également été constatée sur les attentes des milieux financiers allemands sur l’économie de la zone euro. « A priori, les inquiétudes concernant les effets de la crise grecque sur l’économie allemande ont été compensées par les attentes concernant un assouplissement quantitatif de la BCE et les espoirs d’une stimulation des exportations grâce à l’euro faible», souligne l’économiste de Capital Economics Jennifer McKeown. Les investisseurs se basent sur l’annonce effectuée par la Banque centrale européenne, jeudi dernier concernant le vaste programme de rachat d’actifs constitué des dettes souveraines. Cette annonce a permis à l’indice Dax de la Bourse de Francfort de franchir un nouveau record.

Laisser un commentaire