Cesar 2015: “Timbuktu” a gagné 7 prix

timbuktu« Timbuktu » d’Abderrhame Sissako raconte la vie quotidienne du Nord malien sous la menace permanente des attaques jihadistes. Le film franco-mauritanien a réussi à attirer la curiosité des jurys sur la célébration de la liberté d’expression.

« Timbuktu » a gagné sept prix dont les plus importants des trophées du « meilleur film et meilleur réalisateur ».

« La France est un pays magnifique, parce qu’elle est capable de se dresser contre l’horreur, contre la violence, l’obscurantisme », a déclaré Abderrahmane Sissako, en revenant sur les attentats du 7 au 9 janvier à Paris. « Il n’y a pas de choc des civilisations, ça n’existe pas. Il y a une rencontre des civilisations », a continué celui qui est devenu le premier cinéaste d’Afrique noire à gagner le César du meilleur réalisateur. « Il faut croire que l’Humanité est capable d’un sursaut » face à l’horreur, a-t-il ajouté devant la presse. « Le cinéma joue son rôle dans ce sursaut là et c’est merveilleux ».

Manuel Valls a félicité cette victoire sur son compte Twitter « le sacré mérité » du film en insistant sur le fait qu’il fallait « résister à la barbarie ».

Le ministre de la Culture et de la Commucation Fleur Pellerin a également adressé « ses chaleureuses félicitations » aux lauréats et a annoncé dans un communiqué que « Dans un monde qui tend à s’uniformiser, la France fait entendre une autre voix, celle de la diversité de la création, de l’audace, de l’ouverture”. “Après l’épreuve que la France vient de traverser, le dialogue des cultures, la découverte de l’autre, la création sous toutes ses formes sont une réponse forte au sectarisme, à l’intolérance et à tous les fanatismes».

« Timbuktu» sait mettre en avant sur l’extrémisme concernant une « résonance politique parituclière» dans l’actualité. Le film fait également partie des nominés à l’Oscar 2015, dans la catégorie « meilleur film à l’étranger».

Laisser un commentaire