Grèce : Athènes met en place un plan de bataille pour faire face à une semaine à haut risque

gouvernement en reunionMalgré les isolations que subit le gouvernement grec depuis ces derniers temps, le gouvernement grec n’a pas baissé les bras. En effet, le nouveau de gouvernement a établi une stratégie avant la semaine des rencontres internationales avec les créanciers de la Grèce. Cette semaine serait décisive pour l’avenir financier du pays.

En effet, le premier ministre Alexis Tsipras a organisé samedi dernier un conseil des ministres. Ce serait la troisième en deux jours quelques heures avant la réunion du groupe parlementaire dans la soirée afin de préparer un discours général et de mettre en place sa stratégie pour la semaine à haut risque qu’Athènes doit faire face pendant la réunion avec ses partenaires européens.

Le conseil d’administration a durée près de trois et était surtout consacré sur la « politique générale » de Tsipras qui est composée « d’un plan relais» et « des mesures imminentes visant à faire à fa la crise humanitaire» que traverse une grande partie de la population actuellement à cause de l’austérité. Sa politique comporterait également « une série de reformes» applicables sur trois ans.

“Le gouvernement est contraint par le mandat populaire de relancer l’économie, procéder à un plan national de réformes pour un système d’impôts juste, lutter contre l’évasion fiscale et la corruption et rendre plus efficace l’administration publique”, a expliqué une source gouvernementale.

Le gouvernement grec souhaite mettre en place de nouvelles bases face à la « troïka de ses créanciers (UE, BCE, FMI) » pour sa dette s’allège grâce à différents financiers sophistiqués avec moins de contraintes budgétaires. Le programme se veut être très ambitieux surtout dans le domaine fiscal. Sauf que les autorités européennes semblent ne pas apprécier le fait que la Grèce souhaite mettre en place son propre calendrier, très strict et rédigé par la « troïka». L’avenir financier de la Grèce se jouera donc mercredi à Bruxelles pendant la réunion avec l’Eurogroupe qui rassemble les 19 ministres des Finances de la Zone euro avec le sommet de l’Union européenne jeudi.

Laisser un commentaire