NYFA et AGOA : les échanges économiques au centre des préoccupations africaines

nyfa15Le Gabon a été choisi cette année pour accueillir le 14ème forum AGOA (African Growth and Opportunity Act) destiné à développer les échanges commerciaux avec l’Afrique subsaharienne et les Etats-Unis. Une première pour un pays d’Afrique centrale qui a convaincu Richard Attias, fondateur du New York Forum, de repousser de quelques semaines la quatrième édition du NYFA et faire coïncider ainsi ces deux événements économiques à dimension internationale.

La 4ème édition du New York Forum Africa, organisée à Libreville sous le haut patronage du Président de la République Ali Bongo, se tiendra finalement du 29 au 31 août 2015. Le Président Gabonais souhaitait en effet vivement combiner ces deux rendez-vous internationaux afin de capitaliser sur la présence des centaines de décideurs économiques et politiques pour plusieurs jours de discussions et de débats.

Comme le justifie Ali Bongo lui-même, il est aujourd’hui vital pour l’Afrique de “développer les échanges commerciaux avec l’Ouest et de continuer à attirer les investisseurs via des événements à forte visibilité tels que les Forums AGOA et NYFA”. “La combinaison de ces deux rencontres représente une opportunité formidable qui permettra d’élargir le spectre des discussions du NYFA, en nous donnant un accès à un niveau inédit de représentants américains du secteur public et privé, tout en conservant la qualité du contenu et des débats autour desquels le NYFA a bâti sa réputation depuis trois éditions”, explique à son tour Richard Attias, dans un communiqué.

Ces deux forums essentiellement économiques offriront donc des espaces de rencontres et d’échanges favorisant les opportunités d’investissements dans divers secteurs. Centrés cette année sur le thème “Investir dans l’énergie du continent”, les échanges porteront sur le nouveau dynamisme du continent, de ses entrepreneurs, des investissements étrangers et cela dans tous les pans de l’économie africaine, qu’il s’agisse du secteur de l’énergie, de l’entrepreneuriat, de la création d’emplois, de la diversification économique, de l’éducation ou encore de l’innovation.

Rappelons ici que l’AGOA (African Growth and Opportunity Act) a été initié il y a maintenant près de 15 ans par le Président Bill Clinton et a pour objectif de développer les échanges commerciaux et d’investissements entre l’Afrique subsaharienne et les Etats-Unis, en encourageant la croissance et le développement économique.

De son côté, le NYFA organisé pour la quatrième année consécutive, propose des tables rondes, des sessions animées et des ateliers sectoriels orientés vers l’action et favorisant l’émergence d’idées concrètes pour soutenir le redressement économique du continent africain. Lieu de rencontres et d’échanges, il entend ainsi encourager la mise en place de partenariats économiques et l’investissement des grands groupes internationaux en Afrique.

Crédits photo : NYFA

Laisser un commentaire