Bloomberg : une panne géante qui perturbe les marchés financiers du monde

bloombergLes écrans boursiers se sont éteints pendant quelques heures ce vendredi matin, qui avaient ralenti certains échanges. La situation semble revenir à la normale malgré quelques problèmes à la mi-journée.
Vendredi 17 avril, les écrans boursiers de Bloomberg avaient subi un problème technique de niveau mondial qui étaient non utilisable pendant des heures. Ce genre de panne est rare pour le fournisseur des données financières, une plateforme incontournable dans les salles de marchés.
Après quelques heures de panne, certains terminaux étaient revenus à la normale vers 09h45 GMT. Mais “nous faisons encore face à certains problèmes” a expliqué une représentante de l’entreprise à l’AFP.
“Nos équipes continuent à travailler pour tenter de résoudre le problème “, a-t-elle annoncé en précisant qu’elle ignorait l’origine de la panne.
Beaucoup d’observateurs du maché du monde entier se sont tout de suite plaints de l’arrêt soudain du service sur Twitter.
En fait, le terminal était figé pendant près de deux heures et affichait “connecting” ou en-cours de connexion
“Je suis moi-même incapable de me connecter au terminal”, a affirmé en début de matinée une employée de Bloomberg.
Les terminaux de Bloomber est un relais de cotations des places financières du monde entier et fournissent le cours de certains produits comme les matières premières, changes, dérivés.
“Bloomberg, habituellement synonyme de fiabilité, a été frappé par des problèmes techniques ce matin, ce qui a pour conséquence que les volumes d’échanges sont un peu en dessous de la normale en début de session”, a annoncé Alastair McCaig, analyste marché pour le courtier en ligne IG, basé à Londres.
Ce genre de problème technique “est très gênant pour tout le monde ” rajoute René Defossez, stratégiste obligatoire de Natixis qui se trouve à Londres. Or “ils fonctionnent avec les données Bloomberg et ça, c’est un véritable problème “.
Bloomberg n’est pas la seule plateforme de données financières et les banquiers peuvent toujours utiliser les écrans de Thomson-Reuters. Cependant, les clients de Bloomberg ont déjà payé leur abonnement annuel pour avoir un accès en temps réel toutes les données financières sur les cours de Bourse, le prix du pétrole ou encore les taux de change. Il y en a aussi ceux qui utilisent les terminaux de Bloomberg pour faire des transactions.
“Ceux qui travaillent avec les investisseurs américains préfèrent aussi Bloomberg”, fait valoir par ailleurs Xavier de Villepion, vendeur d’action chez HPC, basé à Paris.
Aucune explication n’a été fournie concernant les raisons de ces dysfonctionnements, entrainant plus de vulnérabilité des acteurs des marchés financiers aux problèmes techniques.
Cette panne peut juste être de véritables pannes informatiques comme celles qui se sont présentées en mai 2012 lors de l’entrée en Bourse de Facebook, ou encore celles qui avaient touché la plateforme d’échanges électronique Nasdaq qui l’avait contraint à suspendre toutes les cotations durant trois heures en août 2013.
Cela n’empêche pas de prendre en considération une cyberattaque comme ce qu’avait illustré la dernière offensive mis en place début avril contre TV5 Monde par des pirates qui se disent être de l’organisation de l’État islamique, empêchant la diffusion de tous les programmes pendant plusieurs heures. Le Soi, un des principaux journaux belges francophones était également victime d’une attaque quelques jours plus tard.

crédit photo: wikipédia

Laisser un commentaire