Airbags Takata: encore de nouveaux rappels au Japon

auto-245448_640_photo_ergeToyota a annoncé ce jeudi 25 juin qu’il effectue un autre rappel de 2,86 millions de véhicules de plus dans le monde à cause des airbags défectueux. Nissan a également annoncé un rappel de 200 000 véhicules.

Ces nouveaux rappels touchent sur les Toyota 24 qui a été conçue en avril 2003 et décembre 2008. Cette fois-ci, le rappel concerne plus précisément l’Europe, avec près de 1,73 million de voitures. La cause des rappels est encore les problèmes d’airbag défectueux qui peuvent exploser même pendant une faible collision projetant des fragments de plastiques et de métal sur le passager et le conducteur du véhicule.

Toyota a déjà fait le rappel de près de 5 millions de véhicules assemblés entre mars 2003 et novembre 2007 en mai. Ainsi, le nombre de véhicules que le constructeur nippon a rappelé depuis le début de la crise s’élève à 11 millions de voitures. Nissan quant à lui avait fait un rappel de 1,56 million de véhicules construits entre 2004 et 2008, ce qui signifie que le constructeur a rappelé près de 4,2 millions de véhicules depuis les débuts de la crise.

Takata a procédé à l’assemblée générale de ses actionnaires ce jeudi, et le patron du groupe, Shigehisa Takada devrait parler à la presse. Il a été prévu que l’assemblée puisse être retransmise sur écrans, mais Takata avait dit que ce ne serait pas le cas. Shigehisa Takada répondra à toutes les questions des journalistes l’après-midi. Il fournira également des explications concernant les problèmes d’airbags qui ont provoqué de nombreux incidents et le décès de huit personnes.

Des dizaines de millions de voitures devraient être rappelées dans le monde. Beaucoup de constructeurs sont également touchés par ces airbags défectueux, dont Honda, BMW, Chrysler, Fiat, Motors, Ford, Mazda, Mitsubishi Motors, Subaru, Nissan et Toyota. Takata est d’ailleurs accusé d’avoir cherché à garder ses profits et n’ont pas effectué les audits nécessaire pour détecter les défauts de ses airbags.

Laisser un commentaire