Bouygues a refusé l’offre de SFR

SFR_logo_2014_photo_NaturalsLes 10 milliards d’euros proposés par SFR pour le rachat de Bouygues ne suffisaient pas pour le faire changer.

Bouygues Télécom ne voulait pas être racheté par SFR-Numéricable, du moins c’est le signe que Bouygues voulait lancer à SFR en refusant sa proposition. La réponse a été catégorique et sans équivoque, le conseil d’administration de Bouygues a dit « non » sur l’offre de 10 milliards proposée par Patrick Drahi.

Pour le moment, il n’y aura pas de mariage ou d’absorption, la France va encore garder ses quatre opérateurs.

Martin Bouygues a encore une fois démontré qu’il n’entend pas du tout vendre son entreprise. Malgré les surenchères, et les 10 milliards d’euros, Bouygues Telecom persiste, et ne veut surtout pas être absorbé par un autre opérateur, qui que ce soit. Martin Bouygues pense pouvoir redresser la branche télécom de son entreprise. Il doit s’attendre à une bataille plus féroce avec ses concurrents, à savoir SFR-Numericable, Orange surtout Free, qui continue à baisser ses tarifs pour devenir l’opérateur le plus abordable en France.

Il y a aussi une autre raison derrière ce refus de Bouygues, c’est d’encourir le refus de l’Autorité de la concurrence. En acceptant l’offre de SFR, les deux groupes deviendraient alors le plus grand opérateur mobile en France, car il y a de grands risques que l’Autorité de la concurrence n’ait pas accepté un tel mariage. Ce mariage s’il y avait eu lieu engendrerait aussi le licenciement de centaines de postes, et Bouygues se soucie de l’avenir de ses employées.

crédit photo: Naturals

Laisser un commentaire