Les automobilistes ont payé 1,7 milliard d’euros d’amendes en 2015

cc/domaine publique

cc/domaine publique

Si la mortalité sur les routes de France est repartie à la hausse ce pourrait être en grande partie à cause d’automobilistes peu regardants au niveau du Code de la Route. Ces mêmes automobilistes qui ont payé plus de 1,5 milliard d’euros en 2015 en amendes diverses et variées, et en majorations de tous types selon 40 millions d’automobilistes qui a épluché les comptes du gouvernement.

Les amendes, tous types confondus, ont rapporté à l’Etat en 2015 pas moins de 1,657 milliard d’euros. Une somme dont plus du tiers (658 millions d’euros) est issue des excès de vitesse sanctionnés par les radars automatiques qui se confirment comme la première source de revenus liée aux contraventions.

Les autres infractions, de leur côté, ont rapporté tout de même 560 millions d’euros tandis que les 453 millions d’euros restants, selon l’association 40 millions d’automobilistes qui a publié son étude dimanche 24 janvier 2016, sont liés aux majorations.

40 millions d’automobilistes a toutefois pointé du doigt l’utilisation de cet argent. En théorie il devrait être totalement réinvesti dans l’aménagement et l’entretien du réseau routier français, ainsi que dans la Sécurité Routière au sens large. Mais il semblerait que ce ne soit pas le cas.

Selon l’association, en effet, l’Etat aurait utilisé près de 440 millions d’euros pour désendetter la France ce qui semblerait un usage détourné des sommes issues des PV. Mais en réalité cette utilisation est justifiée.

L’endettement est utilisé, entre autres, pour faire fonctionner les services d’urgence et sert donc à la fois à la prévention et à la prise en charge des victimes et des accidents. Or, selon les experts, la prise en charge des victimes coûterait plus de 20 milliards d’euros par an à l’Etat et les seules amendes sont loin de suffire à couvrir les coûts.

Laisser un commentaire