Le Liban se lance dans la course au cannabis thérapeutique

Cannabis thérapeutique Liban
En difficulté économique, Beyrouth entend légaliser la culture du cannabis dont il est le quatrième producteur de la planète. L’Etat souhaite néanmoins investir dans le haschisch thérapeutique afin de rester dans les clous de la légalité.

Ce n’est pas un secret, le Liban vit une période difficile économiquement, notamment en raison du conflit syrien où de nombreux malheureux ont choisi de migrer vers le pays voisin. Le gouvernement cherche donc des solutions pour infléchir la tendance. Et il n’a pas dû chercher bien loin, puisque le cannabis pullule sur le territoire.

Pour autant, sa culture était jusque-là prohibée par les textes en raison de toutes les dérives qui en découlent (réseaux mafieux, consommation excessive…). Les autorités ont donc choisi de se frayer un chemin commercial dans une niche qui n’en est plus vraiment une : le cannabis thérapeutique.

Selon France 24, cette décision découle directement “de la proposition faite, dans un rapport, par le cabinet de conseil international, McKinsey & Cie, chargé par le Liban de préparer un plan de relance économique (national). Le (document) préconise, entre autres, l’instauration de régions (dédiées) à la culture de la (plante). Et cela, à des fins médicales et dans un cadre légal”.

Concrètement, ce business pourrait rapporter 500 millions de dollars par an au pays du Cèdre, ce qui n’est pas négligeable vous en conviendrez. Le boom en la matière constaté en Amérique du Nord n’est bien sûr pas étranger à cela.

Crédit photo : Pixabay

Source : France 24

Laisser un commentaire