Taxation des GAFA : Bruno Le Maire passe des paroles aux actes

GAFA taxation FranceCette problématique, véritable chimère des derniers quinquennats, offre ainsi une occasion unique au gouvernement Macron de marquer une véritable cassure avec ses prédécesseurs… Mais aussi de s’offrir un peu de répit dans le marasme des Gilets jaunes.

Concrètement, l’Etat propose, depuis mai 2017, de taxer les quatre géants de la tech (Google, Apple, Facebook et Amazon) en fonction de leur chiffre d’affaires. Cette mesure a en effet pour but d’empêcher les arrangements fiscaux dont usent et abusent ces multinationales.

Bruno Le Maire ne s’était d’ailleurs pas privé en septembre 2017 de mettre “les points sur les i” dans ce dossier : “Les mastodontes de la Toile seront taxés comme les autres à hauteur de leur chiffre d’affaires sur le territoire. Ce n’est ni plus ni moins qu’une question de justice fiscale”, assurait-il alors.

Le ministre de l’Economie et des Finances a donc joint la parole aux actes dimanche 20 janvier en annonçant un projet de loi spécifique portant sur une taxe qui touchera “dès cette année les entreprises proposant des services numériques en France”. Avant d’assurer dans la foulée que ce dernier sera “présenté en Conseil des ministres dès la fin du mois de février”.

Pour rappel, la résolution de cette épineuse problématique devait préalablement être facilitée par une coopération accrue de Bercy avec l’Allemagne, l’Italie ou encore l’Espagne. Malheureusement, l’Europe tarde toujours à se mettre à table.

Crédit photo : Pixabay

Laisser un commentaire