L’Espagne soigne son déficit public

L'Espagne diminue son déficit public
Sous le coup d’une procédure européenne de sanction pour déficit excessif, Madrid est parvenu à faire baisser son déficit public de 38% sur un an fin septembre, a annoncé le gouvernement espagnol mardi 29 octobre.

Selon le Figaro, qui relaie l’information, « le déficit atteint ainsi au 30 septembre 7,8 milliards d’euros, soit 0,63% du PIB. Fin juin, il avait au contraire bondi de 27% sur un an en raison de hausses des salaires des fonctionnaires et des retraites ».

Mieux, « sur les neuf premiers mois de 2019, les recettes de l’Etat ont augmenté de 4,2% par rapport à l’année précédente, grâce à une hausse des rentrées liées à la TVA et à la taxe sur les hydrocarbures« . Par ailleurs, il est important de noter que « les rentrées fiscales liées aux impôts sur le revenu et le patrimoine ont également augmenté de 5,5% ».

Face à ces progrès, le pays a donc convaincu Bruxelles de lever les sanctions à son encontre durant la période estivale. Et cela, « après avoir réussi pour la première fois en 2018 à ramener son déficit public sous la barre des 3% du PIB exigés par Bruxelles, à 2,5% », poursuit le média. Dans les faits, Madrid espère à court terme descendre sous le seuil fatidique des 2%.

Crédit photo : Wikipédia

Laisser un commentaire