Le chômage français atteint son plus haut niveau depuis deux ans, soit 9,0 %, au troisième trimestre

Le taux de chômage en France a atteint son plus haut niveau depuis deux ans au troisième trimestre, a indiqué mardi l’INSEE, alors que la deuxième économie de la zone euro est aux prises avec les conséquences de la crise COVID-19.

L’INSEE a indiqué que le taux de chômage est passé de 7,1 % au deuxième trimestre à 9,0 %, son niveau le plus élevé depuis le troisième trimestre 2018.

Selon l’INSEE, cette hausse trimestrielle est la plus importante jamais enregistrée depuis 1975, mais elle est due en grande partie à une distorsion du taux au cours des deux trimestres précédents, les personnes n’ayant pas pu chercher de travail en raison d’un blocage des coronavirus entre la mi-mars et la mi-mai.

Cette poussée risque de mettre hors d’atteinte l’objectif du président Emmanuel Macron de réduire le chômage à 7% d’ici la fin de son mandat en 2022. Il avait hérité d’un taux de chômage de 9,5 % lorsqu’il est arrivé au pouvoir en 2017.

La France a connu sa pire récession d’après-guerre aux premier et deuxième trimestres en raison du confinement, mais l’économie est revenue à la vie au troisième trimestre – avant qu’un deuxième confinement ne soit imposé le 30 octobre pour contenir une nouvelle vague du virus.

La Banque de France a déclaré lundi que l’activité économique du pays était inférieure de 12 % à la normale ce mois-ci, après l’entrée en vigueur du nouveau confinement.

Dans un autre rapport, l’INSEE a déclaré que la production industrielle avait augmenté de 1,4 % en septembre par rapport à août, battant les attentes de 0,8 % en moyenne que semblaient indiquer un récent sondage Reuters.

Laisser un commentaire