Sir Jim Ratcliffe confirme que le nouveau Grenadier sera fabriqué en France

Il a déclaré mardi dernier que Hambach offrait une “opportunité unique”.

M. Ratcliffe, qui a bâti sa fortune à la tête de l’entreprise chimique Ineos, a ajouté que Hambach était “une usine de fabrication automobile moderne avec une main-d’œuvre de classe mondiale”.

“Ineos Automotive a défini une vision pour construire le meilleur 4×4 utilitaire du monde, et c’est exactement ce que nous ferons dans notre nouvelle maison à Hambach”, a-t-il déclaré.

Un coup de massue

Lorsque le projet de construction du véhicule à Bridgend, dans le sud du Pays de Galles, a été annoncé pour la première fois, M. Ratcliffe a déclaré qu’il s’agissait “d’une expression significative de la confiance dans le secteur manufacturier britannique”.

On espérait que l’usine créerait jusqu’à 500 emplois et produirait environ 25 000 grenadiers par an, une fois qu’elle serait pleinement opérationnelle.

Chris Elmore, député travailliste de la circonscription d’Ogmore à Bridgend, a tweeté que la décision de mardi était un “coup dur” pour la région.

“La main-d’œuvre hautement qualifiée et dévouée d’Ogmore, de Bridgend et des environs aurait été à la hauteur du défi”, a-t-il écrit.

“Que Brexit soit clairement un facteur majeur en jeu est une pilule amère à avaler. Le propriétaire d’Ineos, Sir Jim Ratcliffe, était un Brexiteer convaincu, proclamant haut et fort les avantages de quitter l’UE. Aujourd’hui, nous pouvons constater que ses revendications sont aussi creuses que ses promesses”.

Un excellent accès

Selon l’accord, Ineos construira également la voiture électrique Smart EQ de Daimler sur le site de Hambach et fournira des pièces pour Mercedes-Benz, tout en produisant le Grenadier, inspiré du Land Rover Defender.

Laisser un commentaire