Croissance : le FMI revoit à la baisse la prévision pour la France

cc/Public Domain

cc/Public Domain

Mauvaise nouvelle sur le plan de la croissance pour la France et, plus généralement, pour le monde : les dernières estimations du Fonds Monétaire International ont été rabaissées ce qui ne laisse présager rien de bon pour l’état général de l’économie mondiale.

La croissance chinoise, en berne, et le baril de pétrole, toujours très bas tant que l’OPEP ne trouvera pas d’accord pour faire remonter le prix en baissant sa production, auront eu raison des prévisions déjà pessimistes du FMI de janvier 2016. L’institution dirigée par Christine Lagarde avait déjà baissé ses prévisions par rapport à octobre 2015 et les a abaissées à nouveau mardi 12 avril 2016.

Pour le monde, le FMI ne s’attend plus qu’à 3,2 % de croissance en 2016, soit 0,4 % en moins qu’au mois de janvier 2016. Pour 2017, c’est la même chose : le FMI ne table plus que sur 3,5 % de croissance. L’ensemble des 188 pays du monde étudiés et analysés par le FMI a vu ses estimations baissées.

La France n’est donc pas en reste et le gouvernement est de moins en moins en phase avec l’institution internationale. Alors que Michel Sapin a, en février 2016, réitéré que 1,5 % de croissance pour la France en 2016 était une hypothèse « crédible », le FMI estime désormais que l’Hexagone ne connaîtra qu’une croissance de 1,1 % en 2016.

Le FMI a revu également à la baisse la croissance française pour l’année 2017 qui ne devrait être que de 1,3 %, bien loin de ce qu’espère le gouvernement.

Laisser un commentaire