EDF prend le contrôle du transalpin Edison

Après plusieurs mois de négociation, EDF et l’italien Edison ont enfin trouvé un accord. Le groupe français rachètera le transalpin pour un montant estimé à 700 millions d’euros.

Pour être plus précis, EDF, qui détenait jusqu’à alors 50% d’Edison, va racheter ce dernier indirectement, via la société holding Transalpina di Energia (TDE). L’entreprise de production électrique détiendra ainsi 80,7% du capital d’Edison, et une opération publique d’achat sera lancée ultérieurement pour acquérir le reste du capital de la société italienne. En contrepartie EDF a accepté de laisser la filiale Edipower aux coactionnaires d’Edison, regroupés dans une société holding nommée Delmi.

En octobre, les actionnaires italiens d’Edison avaient dans un premier temps accepté de partager les actifs de la filiale Edipower, avant de revenir sur leur décision. Ils ont ensuite fait pression sur EDF pour conserver le contrôle de cette filiale spécialisée dans le gaz, menaçant de faire capoter l’ensemble de l’accord.

La signature définitive de l’accord devrait être opérée avant la mi-février, car il doit encore être approuvé par les différents organes de direction. EDF estime qu’il « permet de créer deux champions de l’énergie en Italie qui, grâce à leur organisation stabilisée et à la relance de leur activité, vont contribuer positivement à la reprise de la croissance de l’économie italienne, créant de la valeur pour tout le pays et donnant un nouvel élan au tissu économique italien ».

En prenant le contrôle d’Edison, EDF va disposer d’une capacité énergétique supplémentaire de 8 Gigawatts. La capacité totale du groupe français pourrait atteindre  200 gigawatts en 2020.

Laisser un commentaire