Renault fait de l’ultra low-cost au Maroc

Le groupe automobile français Renault inaugure aujourd’hui sa nouvelle usine. Située à Meloussa et desservie par le port Tanger Med, elle sera dédiée à la construction des modèles de la marque Logan, enseigne Low-Cost de chez Renault. Pour l’occasion le roi du Maroc Mohammed IV et le PDG de Renault Carlos Ghosn sont attendus. 

La première ligne de production, où se relayeront trois équipes, devrait produire entre 150.000 et 170.000 unités par an, et devrait être suivie par une seconde ligne de production dès 2013, ce qui portera la capacité de production à 340.000 unités, voire 400.000.
Un investissement de 600 millions d’euros a été fait par le groupe au losange pour la création de cette usine qui, dès la mise en place de la seconde ligne de production, devrait être aussi performante que les sites de Flins (Yvelines) ou Douai (Nord). Projet de l’Alliance Renault-Nissan, l’usine pourrait être amenée à construire aussi des modèles de la société japonaise.

2.600 emplois seront créés dans un pays où l’industrie automobile est quasi-inexistante. La production de 3 nouveaux modèles de chez Logan, dont on ne connait pour l’instant que le « Lodgy » (prix de lancement prévu 10.000-12.000€) seront le point de départ de cette usine. La production, explique Mr Ghosn, sera dédiée à l’exportation à hauteur de 90%. Seuls 10% des véhicules produits à Tanger seront pour le marché Marocain.

L’ouverture de la nouvelle usine Renault qui s’étend sur 300 hectares (ce qui en fait la plus grande du groupe), a déjà donné lieu à un communiqué de l’ex-ministre des Transports et de l’Industrie et Maire de Nice, Christian Estrosi. Il juge « normal qu’une entreprise automobile, qui souhaite conquérir des nouveaux marchés, construise des usines dans des pays émergents ». « En revanche, il est dangereux et insoutenable pour notre pays que Renault, dont l’Etat est le premier actionnaire, réalise du dumping social au Maroc (smic à 240 euros net par mois) pour produire des voitures destinées à l’Europe et à la France »

Laisser un commentaire