Le montant des prêts immobiliers accordés est au plus bas

Depuis le début de l’année, la France enregistre le montant de crédits immobiliers le plus bas depuis le début de la crise financière. Le marché immobilier pourrait voir ses ventes chuter comme jamais auparavant.

Avec une baisse de 41% par rapport à janvier 2011 et de 49% par rapport à février 2011, le montant de crédit immobilier accordé en février a été le plus bas depuis 32 mois. Pour le professeur d’économie Michel Mouillart : « on est dans la même crise que celle de fin 2008, début 2009 ».

Le mois dernier, d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA dirigé par M. Mouillart, la chute aurait atteint 48% par rapport à l’année dernière. Un recul qui ne semble pas rebondir.

« Il y a deux différences, qui posent question sur la manière dont cela va se poursuivre », explique-t-il, citant l’absence de soutien public, c’est à dire d’un mécanisme fiscal incitatif, et l’effondrement de la demande.

D’une part, le contexte n’est pas porteur au niveau fiscal, comme la suppression du dispositif Scellier fin 2012. Et la demande, elle ne s’en porte pas mieux : « c’est la première fois qu’on observe un dévissage aussi important des intentions ».

« on va avoir une chute d’activité sur les marchés, notamment sur le marché de l’ancien, comme jamais on n’en a vu », prévoit M. Mouillart. Ce dernier pense que les prêts pour l’année 2012 seront d’un volume de 110 à 120 milliards d’euros, soit une baisse de 25 à 31% par rapport à 2011.

« Il n’y a plus de rationalité comme on en a eu dans les épisodes précédents, rien qui permette de retrouver un scénario comparable »

Laisser un commentaire