La Commission européenne va taxer la porcelaine chinoise

La Commission européenne va taxer la porcelaine chinoise

Voici une nouvelle qui devrait ravir pas mal de personnes du côté de Limoges.  Après avoir mené une enquête anti-dumping, la Commission européenne a décidé d’instaurer des taxes sur la vaisselle chinoise en porcelaine et en céramique. Ces lourdes taxes seront comprises entre 17,6% et 58,8%.

Des mesures évidemment soutenues par la France, alors que 14 des 27 pays de l’Union se sont prononcés contre. « La filière céramique est un véritable enjeu de savoir faire et d’emplois. En France, 1.600 emplois directs sont concernés » fait savoir le ministère du Commerce extérieur et du ministère du Redressement productif.

La France produit 8% de la vaisselle européenne en porcelaine et en céramique. Arnaud Montebourg posera-t-il avec de la porcelaine de Limoges pour sa prochaine une de magazine ?

D’après le ministère, les ventes des produits issus de l’industrie européenne du secteur ont chuté de 20% depuis 2008. Au sein de l’Union Européenne, la part de marché de la filière européenne est seulement de 20,9%, alors que les produits chinois représentent 67% des ventes.

Une répartition qui devrait être modifiée par l’instauration de ces taxes. La décision définitive doit encore être confirmée par la Commission Européenne, au plus tard le 15 mai 2013. D’ici là, la Commission devra avoir l’avis majoritaire des États membres, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. En attendant le prolongement de l’enquête de la Commission, des taxes provisoires seront fixées.

En effet, cette décision ne ferrait pas que des heureux parmi les acteurs de la filière européenne. Certains importateurs estiment que la production domestique sera insuffisante pour alimenter le marché européen. Si les produits chinois deviennent trop chers à importer, les sociétés d’importation pourraient être contraintes de se tourner vers d’autres pays exportateurs comme le Vietnam et le Bangladesh…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.