Prix Pinocchio: quelles sont les entreprises le moins responsable ?

Depuis 2008, le prix Pinocchio attribue un titre peu honorifique aux entreprises les moins responsables sur le plan social et environnemental.

Cette « distinction », créée par les Amis de la Terre est attribué suite à un vote des internautes. Cette année ils ont désigné Lessieur, Bolera Minera (consoritium Bolloré/Eramet) et Areva.

Lessieur est désigné dans la catégorie greenwashing, procédé qui consiste pour une entreprise à masquer ses actions en défaveur de l’environnement en communiquant sur son image écologiquement ou socialement responsable.

Ainsi, alors qu’il soutient l’Unicef pour lutter contre la famine à Djibouti, Lessieur contribue dans le même temps à l’expropriation et à la hausse des prix agricoles en produisant massivement des agrocarburants.

Bolera Minera obtient le premier prix dans la catégorie « Un pour tous, tout pour moi », après avoir obtenu un permis pour faire des explorations de lithium en Argentine.

Enfin Areva est nommé dans la catégorie « Mains sales, poches pleines » qui stigmatise le non-respect des droits de l’Homme. Areva est mis en cause pour la dégradation des conditions de vie de populations en Afrique où le groupe exploite des mines.

L’énergéticien répond qu’il a investi plus de 25 millions d’euros depuis 2004 dans l’aide aux populations locales.

Les organisateurs du prix Pinocchio revendiquent la subjectivité de ces attributions, et affirment que leur principal objectif est d’informer le grand public sur les pratiques de certaines entreprises.

Laisser un commentaire