Nucléaire : Tricastin et Marcoule font vivre 50000 personnes

centrale_tricastin creditphotoEkhinosUne étude de l’INSEE a démontré que l’impact économique des deux centrales nucléaires du Sud de la vallée du Rhône, celle du Tricastin et celle de Marcoule, permettent à elles seules la création de 19000 emplois qui font vivre près de 50000 personnes. Pas négligeable en période de crise…

L’étude publiée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) précise comment elle en arrive à un tel résultat.

Les entreprises qui exploitent ces deux unités de production nucléaire, EDF, Areva et le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), embauchent en tout 8200 personnes sur les deux site, 4200 au Tricastin  et 4000 à Marcoule (Gard).

L’institut ajoute à ces travailleurs ce qu’il qualifie d’effet indirect, c’est-à-dire les différentes entreprises qui travaillent pour les centrales (sous-traitants, prestataires, et fournisseurs) et qui emploient, en Ardèche, dans la Drôme, dans le Gard et dans le Vaucluse, environ 5000 salariés.

Enfin, il faut ajouter à ces emplois indirects 5600 salariés créés par « l’effet induit », ou « effet multiplicateur ». Cet effet tient en compte des emplois créés par la consommation des salariés et de leurs familles (services publics, commerces).

« L’effet global de l’activité des sites du Tricastin et de Marcoule peut donc être évalué à près de 19000 salariés, qui font vivre environ 50 000 personnes », conclue donc l’enquête de l’INSEE.

emploi_nucleaire

 

Laisser un commentaire