Pétrole : consommation et production en baisse en 2013

Pétrole : consommation et production en baisse en 2013

 L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a annoncé la baisse de la consommation de pétrole pour l’année 2013. La production sera également ralentie notamment en raison des embargos contre le pétrole iranien.

L’Agence internationale de l’énergie a publié son rapport mensuel : les prévisions de consommation de pétrole sont revues à la baisse. La consommation devrait en effet atteindre 90,7 millions de barils par jour (mbj), soit 90 000 de moins que dans son précédent rapport.

Cette révision à la baisse est en corrélation avec celle opérée par le FMI. Le fond monétaire international avait réduit sa prévision de croissance à 3,5% contre 3,6% précédemment.

« En dépit de signes d’amélioration en Chine et aux États-Unis, des conditions macroéconomiques médiocres devraient limiter la croissance de la demande mondiale de pétrole à environ 840.000 barils par jour en 2013, à 90 mbj», a précisé l’AIE dans son nouveau rapport.

L’Europe et l’Amérique du Sud, deux continents touchés de plein fouet par la crise, représentent l’essentiel de cette révision à la baisse.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se montre plus optimiste. L’Opep souligne une prévision de consommation en hausse du fait « de signes d’une reprise économique mondiale » et d’un hiver particulièrement rigoureux dans diverses régions.

L’AIE, quant à elle, relève un niveau de production au plus bas depuis 12 mois à 30,3 mbj. Une baisse en partie due aux sanctions internationales à l’encontre du pétrole iranien. Selon les estimations de l’Agence internationale de l’énergie, au mois de janvier, la production de l’Iran est descendue à 2,65 millions de barils par jour.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.