Chine, Japon et Corée pourraient créer une zone de libre-échange

Chine,  Japon et Corée pourraient créer une zone de libre-échange

Alors que la situation géopolitique est loin d’être au beau fixe, ces trois pays entrent en négociations le 26 mars afin de donner naissance à une zone de libre-échange représentant 20% du PIB mondial.

En quelques mois, la Chine, le Japon et la Corée du Sud ont changé de dirigeants. Ces derniers ont manifesté leur désir de participer à la libération des échanges dans cette région du globe, en dépit des tensions territoriales qui opposent le Japon et la Chine.

C’est à Séoul que s’ouvrent les négociations ce 26 mars entre les trois économies asiatiques dont les échanges commerciaux représentaient en 535 milliards d’euros en 2011, soit 20% du PIB mondial.  Les premières discussions portent sur le calendrier de l’accord ainsi que sur l’organisation de futures négociations.

Lutter contre la concurrence américaine

Cette zone de libre-échange entre les trois nations est évoquée depuis la fin des années 1990. Longtemps réticente, c’est la Chine qui milite aujourd’hui en faveur de sa mise en œuvre. Cet accord trilatéral permettrait de lutter contre la domination américaine dans cette région du globe.

Les Etats-Unis mènent actuellement les négociations pour la mise en place du Partenariat Transpacifique (TPP) qui pourrait s’étendre du Mexique jusqu’à l’Asie du Sud-Est. Si le Japon a récemment annoncé qu’il participera aux discussions, la Chine est elle mise à l’index.

Cependant, les négociations s’annoncent longues et compliquées avant que cet accord asiatique ne voit le jour. En effet, la filière agricole japonaise pourrait s’opposer, craignant l’importation du riz chinois, au prix nettement moins élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.