Nucléaire : la Grande-Bretagne devrait subventionner EDF

centrale_flamanvilleSelon le journal anglais The Independent, le gouvernement britannique aurait accepté de verser une subvention à l’énergéticien français Edf, pour une durée de 35 ans, dans le cadre du programme nucléaire britannique.

The Independent a publié cette information le 10 mars sur son site internet, sans préciser ses sources.

Cette subvention nommée « prix d’exercice », consiste à fixer un prix d’achat minimum de l’électricité en Grande-Bretagne. Si jamais le prix de l’électricité descend en dessous de ce prix fixé, l’état s’engage à rembourser la différence à Edf.

Ce type de subvention est très fréquent dans le secteur énergétique, où les grands groupes ont besoin de garanties quant à l’amortissement des frais pharaoniques employés dans la construction des centrales. Selon The Independent, sans cette subvention, les groupes nucléaires risqueraient de perdre des milliards de livres sterling.

Si cette information constitue une bonne nouvelle pour l’énergéticien français dont le marché nucléaire britannique constitue un important client, la prudence est de mise chez les dirigeants du groupe. En effet, une note interne d’Edf aurait récemment averti que l’opération n’était pas encore actée.

EDF est déjà particulièrement présente en Grande-Bretagne, où le groupe gère une grosse partie de la consommation nationale en électricité. Ce pays compte d’ailleurs s’appuyer sur son secteur nucléaire pour relancer son économie et lutter contre le chômage.

 

 

 

Laisser un commentaire