Fin des loteries pour obtenir une carte verte aux États-Unis

Les États-Unis prévoient d’instaurer en 2017 une nouvelle façon d’attribuer les cartes vertes. Plus de loterie et de hasard : l’attribution se fera au mérite, avec un système de points.

Chaque année, les États-Unis reçoivent plusieurs centaines de milliers de demandes d’obtention de cette carte. Elle permet de s’installer et de travailler légalement  dans le pays, sans avoir besoin de visa : les droits du porteurs de la carte sont donc les mêmes que ceux des citoyens américains.

Pour l’obtenir, il y avait alors deux solutions. Il fallait soit faire une demande, et obtenir un numéro d’immigrant, soit participer à la loterie qui en délivre environ 50.000 chaque année.

Or, un projet de réforme est en ce moment en discussion au Congrès. Ainsi, les cartes seront distribuées selon un système à point, attribués au mérite. Plusieurs critères seront mis en place, comprenant le niveau d’anglais, d’étude, l’âge ou l’origine du demandeur.

Le demandeur peut donc remporter jusqu’à 15 points s’il a un doctorat, 10 points si son score au test d’anglais TOEFL est supérieur à 80, 8 points s’il est âgé de moins de 25 ans, 5 points s’il vient d’un pays de faible immigration (ce qui exclu les Chinois, Mexicains, et Indiens) …

Le score maximal théorique serait de 100 points. Les cartes vertes seront ensuite délivrées aux 60.000 candidats les plus méritants. Soixante-mille autres seront également distribuées dans un programme favorisant les immigrants moins qualifiés, dans des domaines comme le bâtiment, ou la restauration.

De cette façon, l’administration cherche à atteindre deux objectifs : favoriser les immigrants méritants, et accélérer les démarches de demande de la carte.

Laisser un commentaire