Internet : un nouvel enjeu pour les banques françaises

Internet : un nouvel enjeu pour les banques françaises

Alors que les banques en ligne apparaissent de plus en plus convaincantes aux yeux des épargnants français, BNP Paribas inaugure sa banque en ligne « Hello Bank ! » afin de se placer sur un marché encore assez fermé.

Alors que les premières tentatives de banque en ligne avaient échoué avant les années 2000, l’ère du numérique a facilité l’essor de nouvelles pratiques bancaires. Aujourd’hui, les épargnants recherchent avant tout la facilité et une certaine indépendance vis-à-vis de leur banque. De plus, ces nouvelles banques sont devenues au fil des années de plus en plus rentables.

Les services offerts sont similaires à ceux proposées par les agences bancaires, mais les e-bank attirent notamment grâce à une tarification des services nettement moins élevée. Ainsi, les consommateurs peuvent gérer leur épargne ou demander un crédit en ligne, sans mettre les pieds dans leur banque.

Un marché encore marginal

BNP Paribas rejoint donc le Crédit Agricole (BforBank) et la Société Générale (Boursorama) sur Internet, signe que la concurrence bancaire est aussi effective sur le web, même si l’ebanking ne représente que 3% du secteur bancaire aujourd’hui. Le marché reste marginal parce qu’il s’adresse avant tout à une clientèle autonome, urbaine et technophile.

L’arrivée des géants français de la banque sur Internet souligne clairement que le secteur bancaire aborde une phase de renouvellement. La crise financière a sans doute terni l’image des banques, mais c’est sans doute les changements de comportements des épargnants qui obligent les entreprises à repenser leurs services.

2 thoughts on “Internet : un nouvel enjeu pour les banques françaises

  1. L’ebanking ne représentent peut-etre que 3% du secteur bancaire aujourd’hui mais Boursorama a déjà près de 440 000 clients et ING 880 000 d’après le site Le Point : http://www.lepoint.fr/economie/bnp-paribas-dit-hello-aux-internautes-14-05-2013-1666649_28.php
    Ce qui n’est pas négligeable !
    Par contre, il me semblait que BNP Paribas avait déjà la Net Agence pour la banque en ligne… Enfin, j’avais pas très bien compris la différence qu’allait avoir Hello Bank et la Net Agence. Mais j’y vois plus clair : http://www.panorabanques.com/actualites/un-projet-de-banque-en-ligne-pour-bnp-paribas

  2. L’engouement pour internet s’applique à tous les domaines de la vie. Il faut donc s’adapter à cette ruée vers la toile. Les banques en lignes sont très concurrentielles, mais je pense que les banques physiques peuvent aussi faire beaucoup en utilisant internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.