Rapport Lescure : comment protéger les contenus numériques ?

Ce matin, Pierre Lescure rend au Président de la République ses 75 propositions pour protéger les contenus culturels face aux usages numériques. Entre autre, il envisage de supprimer Hadopi, et de taxer les smartphones.

Il en avait reçu la lettre de mission en août 2012, adressée par Aurélie Filippetti, ministre de la culture. Entouré de plusieurs experts, il soumet aujourd’hui une liste de propositions pour « conserver une offre culturelle de qualité, variée et accessible » face aux « innovations numériques ».

Les domaines concernés sont le cinéma, la musique, la télé, les livres, et les jeux vidéo. Le but d’après lui, est que « l’accès en soit facile, possible pour tous. Mais la gratuité absolue est contre nature ».

Pour financer la création de contenus culturels, Pierre Lescure envisage de taxer les ordinateurs, tablettes et smartphones, supports sur lesquels on a l’habitude de regarder des contenus téléchargés ou échangés gratuitement.

Une autre proposition est de supprimer Hadopi, pour le fusionner avec le CSA. Celui-ci serait alors un « régulateur de l’offre culturelle numérique ». Hadopi a en effet été vivement critiquée, et l’efficacité de la réponse graduée (de la lettre d’avertissement à la suspension de la connexion internet) n’a pas été prouvée. Elle restera cependant en place, mais la sanction finale jugée disproportionnée sera remplacée par une amende.

Pour lutter contre le piratage, Pierre Lescure propose également de faciliter l’accès à l’offre légale. Par exemple, les films en vidéo à la demande seront disponibles plus tôt après leur sortie au cinéma.

Laisser un commentaire