Vente de hameaux abandonnés en Espagne

Près de 3000 villages sont désertés en Espagne : grâce à la baisse des prix immobiliers, des particuliers peuvent facilement être acquéreur non plus seulement d’une maison, mais d’un village.

Sur villageabandonnés.com, on peut trouver plusieurs annonces de ce type : « propriété rurale de 1,8 ha, réunissant plusieurs bâtiments dont une tour fortifiée, un moulin, une ferme du XVIe siècle, une maison moderne, une chapelle, une cave et divers entrepôts. »

D’après le porte-parole du site, Rafael Canales, cela fait déjà deux ou trois ans que l’intérêt monte pour ce type de hameaux. Son agence en gère une cinquantaine d’annonces, le plus souvent situées dans le nord du pays.

Il y aurait d’après lui plusieurs facteurs facilitant ce type de transaction. Tout d’abord, de plus en plus de hameaux sont désertés : les plus vieux habitants disparaissent, et les plus jeunes, découragés par le manque de confort, de services de base, et de moyen de télécommunication, sont partis vivre en ville.

Alors qu’au contraire, la baisse des prix immobiliers, et la tendance à se tourner vers la nature augmentent considérablement l’attrait qu’ont ces villages, notamment pour les touristes étrangers.

En effet, les tarifs sont plutôt attractifs : on peut devenir propriétaire d’un village entier pour le prix d’une maison ailleurs, soit environ 250.000€. Par contre, ils  sont bien souvent en très mauvais état : les maisons sont pour la plupart en ruine, sans toit, et recouvertes de végétation. Il faut donc prévoir un budget bien plus conséquent pour réhabiliter les villages (entre 600.000 et 1 million d’euros pour un hameau d’une quinzaine d’habitations, estime Rafael Canales).

La plupart des acheteurs sont européens (français, anglais, allemands, belges, et norvégiens), mais quelques uns viennent des États-Unis ou des payas arabes. Même si certains entendent avoir une utilisation privée de leur hameau, beaucoup le destinent à un usage touristique.

 

 

 

Laisser un commentaire