Elections au Medef : qui sont les candidats ?

Alors que le vote final est prévu le 3 juillet, les cinq candidats à la succession de Laurence Parisot préparent leur oral face à conseil exécutif de l’organisation patronale. Retour sur le profil des prétendants.

Pierre Gattaz 

Soutenu par l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) et la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), Pierre Gattaz est le grand favori de cette élection. Actuellement président du directoire de la société Radiall souhaite mettre en place «  un Medef de combat mais apolitique » tout en soulignant un partisan du « dialogue social de terrain ».

Patrick Bernasconi

Président de la Fédération Nationale des travaux publics (FNTP), Patrick Bernasconi est l’ex-bras droit de Laurence Parisot. Fervent défenseur du dialogue social, il propose de renforcer les liens entre les partenaires sociaux afin d’améliorer la productivité. Si l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier est une bonne chose pour M. Bernasconi, il faut aller encore plus loin et déboucher sur des « accords offensifs ».

Geoffroy Roux de Bézieux

Ancien président de l’Unedic, et actuel président d’Omea Télécom, Geoffroy Roux de Bézieux a présenté un programme de 90 propositions. Parmi celles-ci, la refonte totale du système des retraites qui déboucherait sur 4 régimes de bases (privé, public, agriculteurs, professions libérales) et 4 régimes complémentaires.

Thibault Lanxade

PDG d’Aqoba, Thibault Lanxade préconise souhaite « en finir avec les 35 heures » et propose une « renégociation du temps de travail selon la pénibilité » qui pourrait s’effectuer dans chaque secteur.

Hervé Lambel

Président de la société HLDC, M. Lambel préconise un « choc fiscal » en proposant la suppression de la TVA interentreprises qui ronge les trésoreries des entreprises.

Laisser un commentaire