La valorisation d’Apple en chute libre

iphone5c_photo_wolfgangA la suite de la présentation, mardi 10 septembre, des deux dernières versions de son iPhone, le 5C et le 5S, la célèbre marque à la pomme a dévissé en bourse. Ses dirigeants n’ont pas su convaincre les analystes.

30 milliards de dollars. En une journée, Apple a perdu l’équivalent du PIB annuel de la Lettonie ou de la Tanzanie. Du 10 au 11 septembre, l’action du groupe a chuté de 5,44%. Une véritable « claque boursière » qui vient sanctionner la stratégie de la firme californienne.

Les analystes regrettent notamment que l’iPhone 5C – supposé « low cost » et destiné en priorité aux pays émergents – soit toujours trop cher pour pouvoir s’imposer sur des marchés déjà encombrés, par exemple en Chine, où les smartphones produits par les groupes asiatiques (Samsung, HTC, Huawei…) se vendent à partir de 230 dollars, contre 730 dollars pour le modèle 5C d’Apple.

Plusieurs analystes, à l’instar de Bank of America Merrill Lynch, ont ainsi décidé d’abaisser leur recommandation de « Achat » à « Neutre » sur l’action Apple.

Ce lundi, le cours de l’action est toujours à la baisse, de 2%, à 455 dollars. L’an dernier, l’action cotait à plus de 700 dollars…

Laisser un commentaire