Détroit officiellement reconnue en faillite

detroit_usa_photo_gehad83Alors que créanciers et débiteurs cherchent depuis de nombreux mois un moyen de réduire la dette de Détroit (18 milliards de dollars), le juge Steven Rhodes a déclaré mardi 3 décembre la ville sous la protection du chapitre 9 de la loi américaine sur les faillites. Détroit est désormais la plus grande ville américaine en faillite.

Craignant que la restructuration de la dette soit synonyme du reversement de leurs pensions, syndicats et associations de retraités ont essayé de convaincre la justice américaine que l’administrateur public, Kevyn Orr, désigné par le gouvernement, n’avait pas négocié de bonne foi avec les créanciers. La justice ne leur a toutefois pas donné raison.

Les représentants de la ville au procès, les avocats du cabinet Jones Day, devront donc dévoiler d’ici la fin de l’année un nouveau plan d’ajustement. Un certain nombre de créanciers vont devoir renoncer à une partie des sommes qui leur est dû. Parmi eux, les fonds de retraite (Détroit leur doit 9,2 milliards de dollars).

Le plan devrait également prévoir la privatisation de la société en charge de distribuer l’eau ainsi que la revente des œuvres constituant la collection du Detroit Institute of Arts.

Laisser un commentaire