Le charbon, une ressource toujours stratégique

Liquefaction-charbonDepuis la fermeture des mines dans le nord de la France, le charbon a presque disparu de notre mix énergétique. Parallèlement l’activité économique dans l’ancien Pays Noir s’est contractée, entre délocalisation forcée et fermeture pure et dure, les anciens sites industriels peinent à se reconvertir. Pourtant le charbon, souvent décrié pour ses effets sur l’environnement, n’a pas complètement quitté la surface de la Terre, ou plutôt ses sous-sols ; d’ailleurs il serait même en passe de devenir la première source d’énergie mondiale. Poussé par la consommation de l’Allemagne et des pays émergents, au premier rang desquels la Chine évidemment, le minerai fétiche incarne encore aujourd’hui la puissance industrielle…

Le charbon dans le monde une énergie qui a de la ressource

Le charbon fut l’énergie de la première révolution industrielle; depuis, les romans de Charles Dickens et le pays noir ont montré les ambivalences de cette source d’énergie. A l’heure actuelle, les deux premières puissances économiques, les Etats-Unis et la Chine, sont les deux premiers consommateurs de charbon. Qui plus est, l’Agence Internationale de l’Energie a annoncé une hausse de la demande mondiale de charbon de 2,3% par an jusqu’en 2018.

Au niveau des stocks, le World Energy Council considère que les réserves disponibles prouvées représentent 120 années de production malgré la progression de la consommation. Pour expliquer cette tendance, Denis Cochet, directeur commercial d’Alstom Power souligne la « conjonction économique liée à une baisse du prix du charbon et une hausse du prix du gaz ».

Une énergie durable pour l’efficacité énergétique

En l’état, la combustion du charbon émet 35% de gaz carbonique de plus que le pétrole, et 72% de plus que le gaz naturel. Seulement avec le contexte géopolitique, et l’absence de solutions alternatives, le charbon continue d’être incontournable pour permettre à des millions de personnes de sortir de la pauvreté. Conscients de leur responsabilité sociale et environnementale, les énergéticiens (Enel, RWE, EDF, Dong Energy, Fortum, GDF Suez, Vattenfall, et GasNatural fenosa) ont justement lancé l’initiative « better coal ». L’objectif avoué étant de favoriser « un charbon provenant de mines plus sûres et un charbon qui pollue moins ».

Derrière ces déclarations d’intention,  il y a aussi de réelles innovations, on peut citer notamment les centrales ultra-supercritiques, et le captage du CO2. En Chine, EDF va ainsi construire avec Dongfang une centrale qui aura un rendement de 43%, contre 35% pour les centrales conventionnelles. En Allemagne, où l’exploitation du charbon a explosé depuis la sortie du nucléaire, le projet Jänschwalde, prévu pour 2015, permettra de « recourir aux ressources charbonnées tout en limitant l’impact environnemental ».

Déjà un commentaire sur cet article

  1. […] les Etats-Unis et la Chine, sont les deux premiers consommateurs de charbon. Qui plus est, l’Agence Internationale de l’Energie a annoncé une hausse de la demande mondiale de charbon de 2,3% par an jusqu’en 2018 ». Face à […]

Laisser un commentaire