Transition énergétique : une transition vers l’emploi

énergieIl y a quelques semaines, Ségolène Royal faisait une déclaration choc qui ne manqua pas de faire grand bruit : 100.000 emplois seront créés d’après la ministre de l’Écologie grâce à la transition énergétique dans les trois prochaines années.  Un chiffre important qui mérite qu’on s’y intéresse de plus près. Pourquoi le marché de l’énergie s’apprête-t-il à devenir un des plus dynamiques de France ? Où va-t-on retrouver ces nouveaux emplois ? Un éclairage s’impose.

L’emploi, première préoccupation des français

D’après un sondage paru l’année dernière, l’emploi serait la préoccupation première des français. Peur du chômage, précarité, la France est remplie par un sentiment d’insécurité lorsqu’on touche à sa population active. Une étude de l’Insee a beau avoir relevé une stagnation dans notre chômage national pour le premier trimestre 2014, l’Hexagone supporte un taux de demandeurs d’emplois toujours critique de 9,7 %. Les gouvernements se succèdent, les différentes mesures s’amoncellent mais rien ne semble inverser la courbe du chômage sur la durée. Une voix semble pourtant s‘ériger contre ce constat d’échec, celle de la ministre de l’Ecologie et du Développement durable, Ségolène Royal.

Si la distribution reste le secteur le plus pourvoyeur d’emplois en France avec plus de 4,1 millions de salariés et 155.000 emplois attendus d’ici 2018, celui de l’efficacité énergétique est bien parti pour figurer en haut des prochains classements des secteurs les plus dynamiques. Comment ? Tout d’abord, il faut aller chercher du côté des compteurs Linky. Ces nouveaux « smart meters », véritable nerf de la transition énergétique, vont au cours des prochaines années remplacer nos compteurs électriques traditionnels. On annonce 3 millions de compteurs intelligents d’ici 2015 et ce sont plus de 35 millions de foyers qui seront équipés en 2020. Beaucoup de chiffres derrière lesquels se cache un important travail : mise en place de ces nouveaux boitiers, entretien des appareils, gestion des données récupérées. De nombreux besoins vont voir le jour et représenter de multiples opportunités pour les acteurs du marché de l’énergie.

35 millions de compteurs intelligents Linky, de nombreux emplois en perspective

Pour répondre comme il se doit à cette demande, le terrain doit être préparé en amont. La CCI de Normandie l’a bien compris et organise depuis le mois de mai, en partenariat avec ERDF, des réunions dans l’objectif de sensibiliser les professionnels de l’énergie à la mise en place de compteurs intelligents. Ces rendez-vous CCI Business donnent la possibilité aux entreprises normandes de se positionner comme sous-traitants ERDF pour l’installation des compteurs nouvelle génération. Une aubaine pour ces sociétés qui y voient des mois d’activité assurée.

Si on parle jusqu’ici de Linky en tant que produit fini, il est nécessaire d’étudier Linky en termes de production pure. 35 millions de compteurs électriques, ça ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval, il faut les concevoir. Une nouvelle fois, il est question d’emplois. L’usine Thomson d’Angers, liquidée en 2012 avec 350 employés, pourrait être réindustrialisée grâce à Linky, l’usine étant sur les rangs pour remporter une partie de la production des boîtiers ERDF. Le groupe Sagemcom s’est également placé dans la course avec une usine qui produit déjà les compteurs intelligents de Gazpar (GRDF). L’usine bretonne a fait part de son intention d’embaucher une centaine d’employés et d’investir pas moins de 5 millions d’euros si elle décrochait le contrat Linky.

500.000 logements éco-rénovés d’ici 2017

La transition énergétique va faire évoluer notre système énergétique vers un système basé sur des ressources renouvelables. Ce changement aura des répercussions dans de nombreux corps de métiers. Le bâtiment bénéficiera d’une politique de rénovation thermique massive qui sera synonyme de forte activité. « Il faut absolument atteindre l’objectif fixé de 500 000 logements éco-rénovés d’ici à 2017 », déclare Ségolène Royal. Quand le bâtiment va… La croissance verte est démontrée par une étude l’OFCE (Office Français des Conjonctures Économiques) et de l’ADEME qui estime à 825.000 emplois créés en 2050 par la filière éco-responsable. Le député Denis Baupin précise « En matière de production d’énergie, produire 1 MW crée 9 emplois dans le solaire, 3,3 dans l’éolien et 1 dans le nucléaire ». Un rapport qui encourage le développement des énergies renouvelables.

Le développement des ENR aura également un impact positif sur le pouvoir d’achat. Si Linky permettra aux foyers de réguler leur consommation d’électricité en fonction de leur besoin et donc de réduire sa facture, la rénovation thermique des logements va aussi permettre une économie d’énergie (isolation améliorée). Autant d’argent épargné pour le consommateur, qui profitera à l’économie et favorisa la croissance et donc l’emploi.

La loi sur la transition énergétique est actuellement une priorité pour le gouvernement. La révolution verte est en marche et nous emmène vers une société moins énergivore et capable de lutter contre les dérives climatiques. La loi, considérée par François Hollande comme l’un des “textes les plus importants du quinquennat”, devrait être adoptée au printemps 2015. Mainte fois repoussé, il serait dommage de se priver encore longtemps d’un projet aux enjeux environnementaux et économiques ambitieux qui doit voir la France s’engager pour les quarante prochaines années.

Déjà un commentaire sur cet article

  1. Marie-Pierre Next-up dit :

    Il y a un syllogisme parfait entre LFC et Linky.
    Tous ceux qui ont fait la promotion des LFC il y a quelques années se sont trompés, aujourd’hui on découvre le désastre économique et écologique, car les LFC sont tout sauf écologiques.
    Aujourd’hui les mêmes portent aux fonts baptismaux sans connaître exactement l’impact environnemental et économique pour les consommateurs du Linky. Décidément l’histoire se répète, aucune étude sanitaire n’a été réalisée avant de créer une nouvelle pollution artificielle en KHz, pire dans chaque foyer, même dans les chambres des enfants par le biais de câbles électriques et des prises, impossible de faire pire !

Laisser un commentaire