HLM : peut-on dire adieu aux organismes « dodus dormants » ?

HLM : peut-on dire adieu aux organismes « dodus dormants » ? Un milliard et demi d’euros de fonds propres sera réparti entre les organismes HLM pendant les trois prochaines années dans le cadre des rénovations et la construction de nouveaux HLM.

Les acteurs du logement social ne cachaient pas leurs inquiétudes concernant les polémiques des « dodus dormants », des organismes HLM qui n’ont pas fait de construction alors qu’ils avaient les moyens, et que l’UMP Benoît Apparu a voulu ponctionner les fonds propres inutilisés.

Les rumeurs de ponction des ressources par l’État font polémiques. Un rapport dévoilant le processus de modernisation de l’action publique recommanderait d’utiliser le surplus d’argent du logement pour remettra à flot les caisses de l’État.  Jean-Louis Dumont, le président de l’Union social pour l’habitat se sent blesser sur le sujet : « On les connaît les inventeurs des “dodus dormants” ! Les rigoristes du court terme, ceux qui pensent que les lois du marché, de l’offre et de la demande vont permettre naturellement à tous nos concitoyens de trouver un toit”, déclare-t-il au congrès HLM. “Que ces porteurs de projets néfastes s’intéressent vraiment à la situation de nos locataires. Savent-ils que leurs ressources baissent ? Savent-ils que neuf nouveaux locataires sur 10 n’ont pas un CDI à temps plein ?”, continue-t-il avant de terminer “Nous leur disons aussi que tant d’énergie serait tellement mieux employée à faire aboutir les mesures de simplification normatives, à peser réellement sur les coûts de production. Ça, c’est une réalité : 85 % d’augmentation de coûts de production en 13 ans, sans augmentation des aides à la pierre! C’est un rythme intenable [pour les organismes HLM ; Ndlr] qui pèse sur les loyers de sortie”.

Laisser un commentaire