Patrick Balkany : cible d’une enquête pour corruption

HLM : peut-on dire adieu aux organismes « dodus dormants » ? Des faits de corruptions viennent d’être ajoutés à l’enquête pour blanchiment de fraude fiscale qui concernait le député UMP Patrick Balkany, selon les déclarations d’une source judiciaire ce mardi 23 septembre.

Le parquet national financier a ajouté à l’information judiciaire une réquisition supplétive, confirmant les informations délivrées par Médiapart. Cela entre dans le cadre de la lutte contre le blanchiment  signalée par Trafcin.

D’après Mediapart qui révèle des sources proches du dossier, « les virements bancaires dénoncés par Tracfin, dont certains ont transité par Singapour, évoquent le versement de commissions sur des contrats à l’international, notamment en Afrique, où Patrick Balkany a beaucoup voyagé ces dernières années, ainsi que sur des marchés publics passés à Levallois-Perret ». Son épouse Isabelle Balkany et son ex-directeur de cabinet Jean-Pierre Aubry ont été également mis en examen le 22 mai dernier. Les magistrats tentent de déterminer si l’élu UMP Levallois-Perret et son épouse seraient également impliqués dans le blanchiment et les fraudes fiscales en dissimulant une partie de leurs patrimoines au fisc, surtout ceux en étrangers.

Laisser un commentaire