Le Brésil en récession au lendemain de la Coupe du Monde

Brésil_récessionSi la Coupe du monde semble avoir été un franc succès malgré les mouvements de contestation sociale et la défaite de leur équipe nationale, les lendemains s’annoncent encore un peu plus difficile pour les brésiliens. Le PIB du Brésil a en effet reculé de 0,6 % au deuxième trimestre. Une mauvaise nouvelle pour la Présidente Dilma Roussef à seulement quelques semaines des élections présidentielles.

Ainsi, les mauvais résultats de l’économie brésilienne ne devraient pas avantager la Présidente en place qui s’était engagée lors de son élection à mener à bien “un programme pour accélérer la croissance”. Car si le PIB recule, le Brésil a également enregistré un déficit budgétaire primaire (avant paiement des taux d’intérêt) pour le deuxième mois successifs au mois de juillet. Comme l’a indiqué dans ce sens le ministre de Finances Guido Mantega, l’objectif officiel qui est de dégager un excédent primaire équivalent à 1,9 % du PIB s’avère très difficile à atteindre.

Si le chômage a toutefois nettement diminué, mais cela ne se traduit pas véritablement par une amélioration du niveau de vie pour les brésiliens. Le pouvoir d’achat des consommateurs est au plus bas et beaucoup de ménages sont surendettés. Ajoutée à cela une chute des investissements de près de 11,3 % par an et le Brésil semble réunir toutes les conditions d’un pays en récession.

La Coupe du monde n’aura pas eu d’effets véritables sur la croissance du PIB comme l’espérait le gouvernement. En effet, cet évènement aurait même freiné l’activité économique en raison de la réduction des jours ouvrables durant cette période.

Crédits photo : Deyvid Setti, Eloy Olindo Setti

Laisser un commentaire