Tarifs du gaz : le gouvernement subit une importante pression

Hausse-du-prix-du-gazLes tarifs du gaz devront subir une hausse de 3,9% le 1er octobre. Cette augmentation a été anticipée sauf que l’on ne connait pas encore la décision de l’exécutif qui se soucie du pouvoir d’achat des Français.

L’augmentation a été anticipée, mais la principale question qui se pose que c’est « quelle serait la réaction du gouvernement ? » En effet, d’après les informations récoltées par « les Echos », les tarifs réglementés du gaz naturel devront connaître une augmentation de 3,9% le 1er octobre. La hausse tranche avec la tendance de janvier 2013 et la reforme de décembre 2012. Les tarifs réglementés de GDF Suez n’ont jamais connu une telle hausse.

Les hausses concernent surtout les tarifs réglementés du gaz qui auront des teintes sur les contrats d’approvisionnement de la GDF Suez qui se basent de plus en plus de prix « spot » du marché. Cependant, les prix du gaz varient selon les saisons et par rapport aux prix du pétrole. L’augmentation des prix aurait été provoquée par la forte demande en hiver pour le chauffage. Cette demande a été limitée vu que l’hiver 2013 – 2014 était très doux, et le prix du marché a diminué de 6,8% depuis le début de l’année. L’augmentation en octobre inclut l’effet saisonnier et certains rattrapages. « Une nouvelle hausse s’annonce pour novembre, mais moins élevée : elle serait proche de 2 % » explique une source.

Laisser un commentaire