Altice négocie le rachat de Portugal Telecom

SyntekExifImageTitleAprès le rachat de SFR conclue jeudi 27 novembre, le groupe Altice a annoncé dimanche soir, être en négociation exclusive pour le rachat de Portugal Telecom. A la tête du groupe Numéricable-SFR, Altice veut conforter sa présence sur le marché de la téléphonie portugaise avec cette nouvelle acquisition.

C’est avec une offre d’une valeur d’entreprise de 7,4 milliards d’euros, que le groupe de Patrick Drahi, milliardaire franco-israélien, compte acquérir l’opérateur historique Portugal Telecom. D’autres offres ont été faites, notamment de la part des fonds d’investissement Apax et Bain Capital à hauteur de 7,075 milliards d’euros mais aussi de la part de l’angolaise Isabel Dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique. Cette dernière avait lancé une OPA de 1,2 milliards d’euros via sa société Terra Peregrin qui a très vite été rejetée par l’actuel propriétaire de Portugal Telecom, le brésilien Oi.

L’opérateur Oi détient les actifs de l’entreprise portugaise, qu’il a intégré lors d’une augmentation de son capital, depuis mai dernier. Cette fusion devait donner lieu à la création d’un géant lusophone des télécommunications. La mise en vente en cours devrait donc compromettre cette fusion. Le groupe portugais détient entre 40% et 50% des parts de marché de la téléphonie, de la connexion haut-débit et de la télévision au Portugal, il emploie environ 11.000 personnes.

Altice poursuit son expansion sur le marché portugais puisqu’il avait déjà racheté le câblo-opérateur Cabovisao en 2012 puis le prestataire de services de télécommunications pour les entreprises Oni en 2013. Il a également annoncé avoir passé un accord vendredi soir avec le groupe postal portugais CTT, pour “développer des synergies” sur le marché des télécommunications au Portugal.

Crédits photo : Ivo Emanuel Gonçalves

Laisser un commentaire