La note de la France abaissée à AA par Fitch Ratings

compte_pénibilité_entrepriseL’agence américaine de notation a dégradé la note de la France de “AA+” à “AA” vendredi 12 décembre en raison de sa politique budgétaire non-conforme aux préconisations de Bruxelles et ses mauvaises perspectives économiques.

Pour Fitch Ratings, le budget français ne permettra ni de consolider les finances publiques ni de stabiliser la dette. De plus, “l’économie française devrait croître moins que la moyenne des pays de la zone euro pour la première fois en quatre ans” selon l’agence de notation. Elle indique que la croissance de la France devrait être de 0,4% en 2014 et de 0,8% en 2015 alors que la “dépréciation de l’euro et les prix du pétrole plus bas soutiendront la croissance”. Pour l’agence, même si le gouvernement annonce des économies de 3,6 milliards d’euros, la politique budgétaire n’est pas assez rigoureuse car l’objectif de l’Union Européenne du seuil de déficit de 3% n’est toujours pas atteint.

De son côté, Michel Sapin, ministre des Finances a répondu dans un communiqué vendredi soir. “La politique menée commence à porter ses fruits, puisque les entreprises bénéficient des premiers effets des baisses de prélèvements, qui se poursuivront durant les prochaines années (…) La dette française est parmi les plus sûres et les plus liquides au monde avec une charge de la dette contenue”, défendait-il.

D’autres agences de notation ont prévenu la France qu’elle risquait de voir sa note diminuer chez eux. A savoir Standard & Poor’s, première agence à avoir enlever son “Triple A” à la France en janvier 2012, qui a annoncé que la perspective d’évolution de la note de la dette française était “négative” à l’heure actuelle. La France est déjà situé à l’échelon “AA” au sein de la célèbre agence. Le cabinet Moody’s est donc pour l’instant le seul a toujours accorder un “AA+” à l’Hexagone.

Crédits photo : Philippe Grangeaud

Laisser un commentaire