Pas facile d’être une mère qui travaille en 2015

mere au travailPrès de 64 % de femme doivent relever chaque jour le défi d’être une mère avec une carrière professionnelle. Elles devront faire face à un combat inégal pour trouver de garde en cas de maladie d’un de ses enfants, alors que seulement 7 % des hommes rencontrent ce problème d’après un sondage d’Ipsos/Elle Active.

Vacances, gestions des urgences à l’école, activités extrascolaires, devoir… De nombreuses femmes affirment tout organiser toutes seules. 45 % des mères actives disent qu’elles ne peuvent pas compter sur leurs conjoints en cas d’urgence en rapport avec l’enfant, 51 % des femmes cadres supérieures affirment la même chose.

Moins d’une femme sur deux affirme compter sur sa mère pour les organisations, et une femme sur quatre reconnait avoir décliné une promotion professionnelle à cause des problèmes d’organisation et de garde des enfants. 31 % ont également remarqué les effets négatifs d’un congé de maternité au sein de l’entreprise.

Cependant, d’après l’enquête, près de 68 % des femmes sont en général satisfaites de leur épanouissement professionnel. Dans la majorité des cas, ce sont les femmes (62 %) qui trouvent une solution pour les enfants pendant les vacances scolaires alors que seulement environ 6 % des hommes s’en soucient. Et 60 % des femmes s’inquiètent de trouver un bon soutien scolaire contre 7 % des hommes.

Résultat, les femmes qui travaillent sont souvent angoissées dès qu’un imprévu se présente dans l’organisation du foyer, selon les résultats de l’enquête du magazine. 71 % d’entre elles estiment même qu’elles ne devront pas s’investir autant dans leur travail et consacrer plus de temps à leurs enfants en cas de besoin.

De nombreuses femmes admettent que la gestion de ces problèmes a des conséquences sur leur bien-être professionnel et leur efficacité, leur ambition, leur progression et leur relation avec la hiérarchie.

Réunions tardives, réticence vis-à-vis du télétravail, 55 % des femmes estiment que les sociétés ne facilitent pas la conciliation de la vie privée avec la vie professionnelle, même si 72 % des femmes admettent que leur employeur se montre « plutôt compréhensif » lors d’un problème de garde d’enfant. Cette étude a été effectuée sur près de 2 003 personnes représentatives de la population française active entre le 25 février et le 2 mars.

Laisser un commentaire