Crash de l’A400M : Airbus admet des lacunes de fabrication

A400M_photo de Vic PowlesUn avion de transport militaire Airbus A400M Atlas s’était écrasé samedi 9 mai près de Séville, dans le sud de l’Espagne. Cet accident a fait 4 victimes et deux personnes ont été gravement blessées. Il s’agissait d’un vol d’essai de cet avion militaire. Marwan Lahoud, directeur de la stratégie chez Airbus, admet qu’il y a problème au niveau de la production finale.

L’analyse des boîtes noires a parlé, le problème n’est pas de l’ordre structurel, mais elles indiquentun sérieux problème dans l’assemblage final”. Cela confirme des analyses internes menées par Airbus, qui avait déjà ordonné à ses clients d’inspecter les A400M et surtout pour leur demander de contrôler le système de gestion électronique des moteurs. Plusieurs pays comme la Turquie, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont décidé d’immobiliser leur flotte d’Airbus A400M. L’appareil a connu de nombreux problèmes depuis son lancement du programme en 2003 : retards de fabrication et à la livraison, dépassement de coût de 6,2 milliards d’euros (30 % du budget) et le constructeur a même failli tout arrêter, après des querelles avec les clients.

L’A400M est un avion conçu à la demande des armées européennes. L’A400M est capable d’assurer le transport de troupes, de parachutistes et matériel, y compris des blindés et des hélicoptères, sur de longues distances et à grande vitesse tout en atterrissant sur des terrains sommaires. Il peut transporter jusqu’à 37 tonnes sur 3.300 km.

Crédit photo : Vic Powles

Laisser un commentaire