La Grèce doit encore fournir « des efforts »

La Grèce a lancé la procédure de remboursement de la FMI d’une valeur de 750 millions d’euros et en même temps, ses collaborateurs de la zone euros continuent de lui faire pression pour « plus d’efforts » pour conclure un accord sur la reprise de son financement.
Le paiement aura lieu ce mardi, suite à l’ordre de virement qui a été donné à l’agence.
La Grèce est actuellement à court d’argent à cause des différentes transactions qu’elle avait effectué avec ses créanciers, dont le FMI, pour que l’aide international puisse poursuivre, mais le gouvernement grec a affirmé qu’il continuerait « d’honorer ses obligations à la fois à l’étranger et à l’intérieur ».
Cependant, le ministre des Finances, Yanis Varoufakis a prévenu qu’Athènes n’aurait plus de liquidité d’ici deux semaines. . “La question des liquidités est terriblement urgente. Tout le monde le sait, ce n’est pas la peine de tourner autour du pot”, a-t-il annoncé alors que les discussions concernant le déblocage des 7,2 milliards d’euros stagnent encore.
“En terme de calendrier, nous parlons des deux prochaines semaines”, a-t-il affirmé après une réunion des ministres des Finances de la Zone euro à Bruxelles. Athènes souhaite réellement que la Banque Centrale européenne relève le plafond d’émission des bons du Trésor pour qu’elle puisse avoir une petite bouffée d’air pour respirer.
“En ce moment crucial, le temps n’est ni en faveur de la Grèce ni de la zone euro ni des créanciers”, a déclaré une source proche du gouvernement à Athènes. “Le gouvernement grec considère que l’accélération de la procédure est indispensable afin de trouver un terrain commun entre le gouvernement grec et les institutions”, a ajouté cette source.

Credit photo:  Chatzaras

Laisser un commentaire